Conclusion d’une trêve entre employeurs et débardeurs en grève : le port de Montréal rouvrira

Source : Global News

Les employeurs et les débardeurs du port de Montréal sont parvenus à une trêve après une grève de 12 jours, ce qui a permis au deuxième plus grand port canadien de rouvrir ce dimanche.

Les deux parties ont convenu de mettre un terme à l’action syndicale qui a laissé stagner des milliers de conteneurs sur les quais. L’accord prévoit une période de sept mois pour poursuivre les négociations contractuelles pendant laquelle les opérations portuaires se poursuivront sans menace d’arrêt de travail.

« Nous sommes convaincus que nous serons en mesure de parvenir à un accord d’ici là, » a déclaré vendredi Martin Tessier, PDG de l’Association des employeurs maritimes, lors d’une conférence de presse.

Faute de conclure un accord avant le 20 mars, les travailleurs pourront à nouveau exercer leur droit de grève. Ces derniers jours, des tensions ont éclaté après que les employeurs se soient déclarés prêts à faire venir des travailleurs de remplacement pour déplacer certains des 11 500 conteneurs qui se sont empilés sur les quais — en particulier ceux contenant des biens essentiels, des denrées périssables ou des articles liés à la lutte contre la COVID-19.

Cependant, des pourparlers tard jeudi soir et vendredi matin ont permis de conclure la trêve.

Les deux parties affirment avoir accepté de ne pas parler aux médias des progrès en vue de la signature d’une nouvelle convention collective, ce qui laisse plus de marge de manœuvre aux négociateurs.

Les 1 125 travailleurs, qui sont sans convention collective depuis septembre 2018, affirment que la grève visait principalement la question des salaires et des horaires.

Les employeurs sont également parvenus à un accord de principe avec les quelque 150 pointeurs du port, qui sont responsables de l’enregistrement du chargement et déchargement des cargaisons de centaines de navires chaque année. Les membres de la section locale de l’Association internationale des débardeurs, en grève depuis le 10 août, tiendront un vote sur l’accord lundi, a déclaré Tessier.

Il faudra deux à quatre semaines pour déplacer les conteneurs accumulés hors des terminaux vers les camions, les trains et les navires.

Pour de l’aide ou des renseignements supplémentaires, veuillez contacter votre représentant local Delmar.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s